• en
  • fr
  • it
Guida Alpina - professionisti dell'alta quota

Chimboraxo et Cotopaxi (Equador)

chimborazo
Si l’on prend comme point de référence le centre de la terre, la distance entre le centre de notre planète et le sommet du Chimborazo est supérieure à celle de l’Everest (8850m). Bien évidemment le sommet de l’Everest est plus élevé au dessus du niveau de la mer. Il n’en reste pas moins que le Chimborazo détient son record, et pour bien d’autres motifs il offre une ascension mémorable.

Programme

1° jour:
Par un vol de ligne au départ de Milan, nous survolerons les côtes européennes et l’Atlantique pour atterrir à Quito, la capitale de l’Équateur, tard dans l’après-midi. Suivra le transfert avec installation à l’hôtel.

2° jour:
Nous visiterons la ville de Quito, avec ses églises et ses musées, qui méritent un détour. Dans l’après-midi, nous nous occuperons des problèmes d’organisation concernant les jours suivants de notre expédition.

3° jour:
Une ascension dans la journée sur la montagne surplombant Quito (le volcan Pichincha, 4794m), nous aidera à parfaire notre acclimatation. Nous rentrerons ensuite à l’hôtel pour un bon repas et une nuit réparatrice.

4°jour:
Départ pour le voyage dans le Parc National du Cotopaxi. Nous ferons un tour dans le Parc pour observer les lamas, les chevaux sauvages, et, avec un peu de chance, apercevoir même le condor. Après le repas, nous partirons pour le refuge Cotopax avec véhicule. Après une courte montée au refuge, nous nous installerons. Étant donnée la nuit blanche qui nous attend pour l’ascension, nous nous empresserons d’aller au lit pour un peu de repos avant le départ, prévu pour minuit.

5° jour:
Peu après minuit, départ pour le sommet. Après une montée de 8 heures environ, nous atteindrons la cime du Cotopaxi (5897). À l’aube, depuis le sommet du plus haut volcan actif du monde, nous pourrons observer son cratère large de 800m environ, duquel s’échappe parfois quelque fumerolle qui nous rappelle que nous avons mis les pieds sur une montagne vivante. Au loin, on peut apercevoir le Chimborazo.
Nous descendrons, puis jusqu’au parking, pour rentrer ensuite en voiture à l’hôtel, laissant derrière nous le parc du Cotopaxi, et trouver un repos mérité à l’hôtel.

6° jour:
Après une longue nuit de récupération jusqu’en fin de matinée, et encore un peu de repos à l’hôtel, nous irons visiter Riobamba, en passant par Latacunga et Ambato. S’il est encore possible, nous pousserons voyage jusqu’à Guamote pour visiter le marché Indios. Nous finirons la journée dans un petit hôtel, par un bon souper et encore un bon repos.

7° jour:
Après une nouvelle matinée de repos, après le repas de midi, nous partirons pour le refuge Whymper (5000m), auquel on accède par la route et une courte marche d’approche. Profitant de l’expérience acquise au Cotopaxi, nous exploiterons le temps restant avant le départ pour nous reposer un peu avant l’ascension. Peu avant minuit commencera l’ascension vers le point culminant de l’Équateur, et point le plus éloigné du centre de la Terre, par la voie Whymper.

8° jour:
Avant l’aube, e surtout avant que les nuages ne remontent de la Jungle, après 8-9 heures de montée, nous arriverons au sommet du Chimborazo (6310m). De là, le magnifique panorama nous récompensera de la fatigue accumulée à la montée. Nousd descendrons ensuite vers la ville de Riobamba, pour une bonne nuit de repos à l’hôtel.

9° jour:
Nous rentrerons à l’aéroport pour partir en avion vers l’Europe.

10° jour:
Arrivée à Milan

Notes:
– Pour les ascensions du Chimborazo et du Cotopaxi, on procède encordés, et pour cette seule raison, une bonne expérience dans l’utilisation du piolet, des crampons et un bon comportement en cordée est exigée de chacun des participants.
– Une préparation physique et une bonne condition générale sont indispensables